Grille pour l’analyse d’un texte carnavalesque

 

Elaborée à partir des travaux de Mikhaïl Bakhtine (sur Rabelais et Dostoïevski), cette grille permet de mettre en évidence les aspects d'un texte qui le rattachent à la tradition grotesque-carnavalesque. Elle peut s'appliquer notamment à L'opéra du gueux de John Gay, et à L'opéra de quat'sous

Un certain nombre des paramètres présentés ici seront illustrés au moyen d'extraits du Neveu de Rameau de Diderot.

Personnages

  • Système des personnages : renversement des hiérarchies (maître/valet ; homme/femme ; adultes/enfant ; vieux/jeunes).
  • Personnages-types : fripon, bouffon, sot
  • Autres types : le sage/fou (comique-sérieux) ; figures d'agélastes (Rabelais)
  • Formes du joyeux épouvantail (il devrait faire peur, il fait rire)
  • Présence de doubles parodiques
  • Couples contrastants : petit/grand ; gros/maigre ; vieux/jeune. Jumeaux
  • Vêtements : vêtements retournés (devant-derrière, haut-bas, ...) ; déguisements

Lieu

  • La place publique, les lieux de rencontre
  • Les enfers (+ tavernes, lupanars, prisons, ...)
  • Monde à l’envers, utopie

Temps

  • Insistance sur la métamorphose, sur l’instabilité des choses humaines
  • Inachèvement (rien n'est achevé, tout est en devenir)
  • « Dialogue sur le seuil » : conversation - joyeuse - sur des thèmes philosophiques, au moment de la mort ou après la mort
  • Le temps comme « enfant qui joue » (l’enfant incarnation du Temps qui se moque de l’ordre social présent)

Logique, langage

Thèmes

  • Le couronnement-découronnement
  • Les grossièretés (bas corporel)
  • L'identité incertaine, le masque, le travestissement, le déguisement (double langage)
  • La fête, le banquet (l'abondance (nourriture)), la comédie (le théâtre)
  • La folie, la transgression, l’ivresse
  • La relativité joyeuse
  • Le feu destructeur et régénérateur